English version, click here                                                      Communicator 4 / affichage en 800x600
.

          Il y a des millions d’années l’Homme apparaissait… 
          Il a su évoluer grâce aux ressources de la terre et, au cours des 50 dernières années, un bond technologique extraordinaire a été franchi. 
          Avec le progrès des sciences et des techniques nous nous sommes habitués à un certain confort. Mais ce confort est généralement nuisible aux éléments Naturels.
          - Dans certaines régions, les gens ne peuvent plus boire l’eau des rivières…
          - L’industrie s’étale, les animaux ont moins d’espace…
          - Des déchets toxiques, aussi dangereux pour les animaux que pour l’Homme, ne sont pas recyclables…
          AUJOURD’HUI, IL EST VRAIMENT URGENT DE DÉFENDRE LA NATURE.
-
-
         Depuis quelques décennies la pollution pose de nombreux problèmes. L’agriculture en est souvent la cause.

          Pour des raisons économiques et industrielles, pour augmenter la production de céréales et nourrir la population, une quantité toujours plus importante d’engrais chimiques est utilisée. Les agriculteurs peuvent ainsi avoir une action néfaste sur l’environnement : en Bretagne, la pollution des nappes phréatiques par les nitrates contenues dans ces engrais a pour conséquence que l’eau n’est plus potable.

          Pour les mêmes raisons, en fabricant de la farine à base de mouton et en la donnant aux vaches qui sont normalement végétariennes, on a permit le développement de maladies comme celle de la « vache folle », maladie qui se transmet à l’Homme au bout de la chaîne alimentaire. 

          En Indonésie, l’Homme a défriché énormément de forêts afin de pouvoir créer de nouvelles terres cultivables, de grandes exploitations agricoles. Dans le Midi de la France, tous les étés, des feux se propagent et d’immenses nuages envahissent le ciel…
          Or, l’Homme a besoin de la Nature pour vivre car la végétation absorbe le gaz carbonique et le transforme en oxygène qui est indispensable à l’être vivant. Si la végétation est détruite, l’oxygène disparaît, et l’Homme meurt.

          Mais les incendies, volontaires ou non, ne sont pas les seuls responsables de la disparition progressive de la végétation… Le dépérissement de certaines forêts comme celle d’AUBURE dans les VOSGES est dû à des pluies acides.
D’où proviennent ces pluies acides ?
          Certains produits chimiques rejetés par les usines, les gaz d’échappement des voitures... se dissolvent dans l’eau. Cette eau, évaporée dans l’atmosphère retombe sous forme de brouillard, de rosée, ou de pluies qui détruisent les cellules végétales.
-


-

          L’agriculture intensive n’est pas seule coupable…
          Le dioxyde de carbone, le soufre, et tous les gaz d’échappement, outre leur rôle dans le phénomène de « pluie acide », entraînent dans certaines villes d’importants problèmes respiratoires pour les plus fragiles, enfants et vieillards.
          Plus grave, ces gaz sont responsables d’un réchauffement progressif de la planète, ce qui pourrait engendrer une hausse du niveau des mers, due à  la fonte des calottes glacières. 
          Ainsi la Hollande située en dessous du niveau de la mer pourrait se voir submergée.
-
-
          Et que dire des déchets toxiques issus du nucléaire !
          Pas totalement recyclables, en France ils sont stockés alors qu’aux États-Unis on va les couler dans les mers profondes… 
          Or, le dépôt de déchets toxiques dans la Nature est aussi dangereux pour la santé des Hommes que pour celle des animaux. Ainsi, le dépôt de retraitement d’uranium qui se trouve à la HAGUE cause de nombreuses maladies. Au bout du compte, cette ville et ses alentours connaissent un fort taux de leucémie qui touche les humains comme les animaux. 
          La leucémie est une maladie MORTELLE.
--
  --
          Pendant très longtemps, l’Homme s’est très peu soucié des effets qu’il avait sur la Nature et malheureusement celle-ci le rattrape…
          Un jour, s’il continue ainsi à polluer la Terre, l’Homme ne sera plus en mesure de réparer les dégâts qu’il provoque.
          Il pourra être -- et sera sûrement s’il ne réagit pas très vite -- EN DANGER DE MORT.
          L’Homme sera-t-il capable d’arrêter ces fléaux ? 

--Classe de 3ième 3 / Décembre 97
Mis en forme par le Club Internet
-
les Travaux d'Elèves  les Projets Pédagogiquesnous écrire